Une nuit à la ville de Québec

Entourée par les Laurentides, la ville de Québec est la deuxième plus grande ville du Québec après Montréal. La ville prend son nom du rétrécissement du fleuve Saint-Laurent au promontoire de la ville, Cap-Diamant, et Lévis, sur la rive opposée: Kébec est, en fait,  un mot algonquin signifiant « où la rivière se rétrécit ». L’atmosphère qui on respire au Québec est presque magique: fondée en 1608 par Samuel de Champlain, Québec est l’une des plus anciennes villes d’Amérique du Nord. Les anciens murs du Québec (Vieux-Québec) sont les seuls murs urbains fortifiés restant dans les Amériques au nord du Mexique et ont été classés au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1985 en tant que «quartier historique du Vieux-Québec». Les points de repère de la ville incluent le Château Frontenac, l’hôtel qui domine l’horizon et La Citadelle, une forteresse intacte qui constitue la pièce maîtresse des remparts autour de la vieille ville.

Pour nous, c’était amour à première vue!

Erreur logistique

Nous avons réservé ce week-end à la hâte, et la hâte entraîne une erreur… notre hotel ce n’était pas un hotel. C’était un motel – en signifiant qu’il était à cinq minutes de la Gare du Palais dont nous sommes arrivés, mais en direction contraire du centre-ville. Cependant, nous nous sommes trouvés dans un quartier isolé, avec peu de services à distance de marche. Après la surprise pour cet inconvenient, j’ai commencé à voir les choses d’une manière plus romantique: je n’avais jamais été dans un motel avant, et il ressemble à l’ensemble d’un film. À la fin, je l’ai trouvé propre, confortable et mignon.

Malheureusement, le petit-déjeuner était servi uniquement de 8h à 10h du matin, mais le bus le lendemain matin nous conduirait à 8h du matin à notre destination finale.Nous devions trouver une alternative pour le prochain petit-déjeuner du matin… En pensant à ces détails nous avons rafraîchi et nous avons appelé un taxi pour aller visiter le Vieux Québec.

Le Vieux Québec

Le Vieux-Québec est le quartier historique de Québec. Comprenant la Haute-Ville et la Basse-Ville, la citadelle du Vieux-Québec est entouré de murs avec des escaliers, des tours et des points d’observation sur la ville et sur la fleuve Saint-Laurent. C’est n’est pas un cas si la région entière est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. L’ambiance est  par conte de fées… les allées qui s’élèvent dans les collines, les boutiques colorées, les gens qui marchent dans les rues, les restaurants, les parfumes de chocolat et de doux de pâtisseries. Le taxi nous a laissés sur la rue Saint-Jean, une des rues centrales du Vieux-Québec. D’ici, nous nous sommes promenés sur les fortifications, d’où on a une vue magnifique sur la Basse-Ville, et puis nous sommes descendus vers la Basilique de Notre-Dame de Québec, en suivant le parcours aux piétons.

Au Château Frontenac

De la Basilique de Notre-Dame de Québec, la route commence à augmenter, en conduisant vers le château Frontenac. Conçu par l’architecte américain Bruce Price, le  Château Frontenac est un grand hôtel qui est exploité comme Fairmont Le Château Frontenac. Il était construits pour la Compagnie du chemin de fer du Canadien Pacifique à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. Avant la construction de l’hôtel, le site était occupé par le Château Haldimand, résidence des gouverneurs coloniaux britanniques du Bas-Canada et du Québec. L’hôtel est généralement reconnu comme l’hôtel le plus photographié au monde, en grande partie pour son importance dans l’horizon de Québec. La capacité de l’hôtel est de plus de 600 chambres réparties sur 18 étages. Le Château Frontenac prend son nom de Louis de Buade, comte de Frontenac, gouverneur de la colonie de la Nouvelle-France. Ici a eu lieu la Conférence de Québec de 1943, à laquelle Winston Churchill, Franklin D. Roosevelt et William Lyon Mackenzie King ont discuté de la stratégie pour la Seconde Guerre mondiale.

Histoire à part, le Château Frontenac est simplement majestueux et merveilleux. Les escaliers pour grimper la colline offrant une vue imprenable sur la ville. La terrasse Dufferin, jusqu’au dehors du château, offre un vue spectaculaire sur la fleuve et il y a aussi une funiculaire qui collègue le château à la Basse-Ville. Au coucher du soleil, la ville est teintée par les couleurs délicates du ciel, les lumières des restaurants et de ses terrasses.

Au restaurant

Avec réticence, nous avons laissé la vue de Château Frontenac et nous avons commencé notre recherche d’un restaurant pour le diner. Dans la citadelle, il y a beaucoup de restaurants, brasseries et pubs. Il est un peu plus difficile de trouver quelque chose végétalienne si vous ne prenez pas le temps de vous informer. On nous a confié la chance et nous avons choisi un restaurant pizzeria. La pizza était bonne, et ils avaient une bonne choix de pizza végétarienne. Pas d’options végétaliennes… le diner était très agréable, mais enfin les fromageries ne sont pas utiles quand tu est intolérante au lait ou quand tu a un froid. Malgré tout, nous avons décidé de traiter les conséquences des produits laitiers dans les prochains jours… La région du Québec fonde son économie agricole sur la production de lait et de fromage. Et ils en sont très fières!

Notre soirée à Québec était magnifique. Malheureusement, le temps à notre disposition pour visiter la ville était trop court, mais nous y retournerons pour profiter de l’atmosphere magique de ce ville!

Allez à Québec… c’est simplement merveilleuse.