Marcher sous la neige

Il n’y a rien de plus frustrant que de voir des gens partager des photos de la neige quand vous avez juste eu une allumeuse. Pire encore si vous pensez que vous êtes dans le pays où la neige a été inventée!  Cependant, ce matin nous avons eu quelques heures de chute de neige. Ce n’était pas beaucoup, mais c’était assez pour ajouter une touche de magie à l’atmosphère d’hiver. Jeff est parti le matin pour aller au bureau – oui, le dimanche – et je suis restée à la maison. Quelle meilleure occasion pour sortir à prendre quelques photos de notre quartier sous la neige?

En marche vers le parc Thomas-Chapais

Le parc Tomas-Chapais se trouve seulement à quelques minutes de marche. Il y a un petit bois et nombreux de sentiers qui entrent dans les arbres. Le quartier était tout blanc, mettant en valeur les décorations de Noël dans les rues.

En marche dans le bois

Quand je suis arrivée au parc, j’ai suivi un des sentiers les plus restraint qui entrait dans le bois. Vous pourriez à peine le voir. Le silence n’était interrompu que par un peu de bruissement dans les feuilles. En cherchant mieux entre les feuilles sur le sol,  j’ai finalement vu quelques petites touffes de cheveux noirs ou gris foncé qui surgit: ils étaient les queues de dizaines d’écureuils, ouverts sur leur tête comme un parapluie! Pendant ma marche dans le bois, j’en a vus à dizaines… 

C’est incroyable comment une heure de marche dans le silence d’un bois peut apaiser l’âme et vous relier à la nature. Quand je suis rentrée à la maison, il neigeait encore. Les chats étaient très excitées de voir les flocons qui tourbillonnaient par la fenêtre. Et alors, j’ai décidé de les faire sortir quelques minutes sur le balcon de la mezzanine. Sable était le plus courageux: il sortait immédiatement et partit à l’exploration de l’extérieur! Soleil, tout une autre histoire… Il est resté sur le seuil de la porte pour sentir l’air – toute l’excitation pour les flocons désormais finie – et il me regarda comme pour dire, « Es-tu fou? Tu ne t’attends pas à ce que je parte? » Enfin, il est rentré. Voilà l’explorateur! 

Je ne peut pas dire que ma journée a été productive jusqu’ici, mais la neige nous a donné du bonheur et c’est ce qui vraiment compte!